Eau, gaz et électricité

Au moment de votre arrivée dans votre nouveau logement, n’oubliez pas de faire ouvrir vos compteurs par les organismes distributeurs ; cette prestation peut vous être facturée. Dans certains logements, notamment sociaux, les approvisionnements d’énergie peuvent être gérés directement par votre bail-leur.

Dans tous les cas, les indices des compteurs doivent être relevés lors des états des lieux d’entrée et de sortie. Vos compteurs doivent être relevés par les distributeurs une fois par an.

Vous recevrez des factures mentionnant les sommes à régler. Elles sont généralement basées sur des estimations de votre consommation, qui seront régularisées une fois par an. Selon votre régularisation, le montant de vos provisions pourra être ajusté.

 

Le Chèque énergie :
C’est un dispositif d’aide au paiement des dépenses d’énergie. Il peut être utilisé pour le paiement des factures d’électricité, de gaz, fioul domestique, bois, rénovation énergétique, des ménages qui ont de faibles revenus. Cela ne nécessite aucune démarche : l’Agence de Services et de paiement envoie le chèque énergie aux personnes qui peuvent en bénéficier, par courrier papier ou courrier électronique. La valeur du chèque varie de 76 € minimum à 277 € à la date du 29 mars 2019.
L’éligibilité au chèque énergie est conditionnée au niveau de revenus et à la composition du foyer figurant sur l’avis d’imposition à l’impôt sur le revenu.

 

Ce contenu a été publié dans Budget, Énergie, Infos pratiques et juridiques, Logement. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.